20/12/2012

Pâques avant les Rameaux, la douloureuse expérience de Pierre Bratschi Correspondant RTS à Buenos Aires.

Lundi matin, au volant de ma voiture, en position de stand by dans l’immobilité quotidienne genevoise, j’écoute distraitement l’émission “on en parle“ sur RTS la première.

Pour marquer l’approche de Noël, cette émission a décidé de mettre à contribution quelques envoyés spéciaux de la RTS à travers le monde afin de relater comment on fête Noël ailleurs.

Le premier sollicité est Pierre Bratschi, correspondant RTS à Buenos Aires. Si celui-ci est à n’en pas douter un spécialiste des questions socio-politico-économiques, son ignorance des questions religieuses (qui souvent peuvent expliquer des enjeux de société, de politique et ou économiques) m’a abasourdi. Mais ce qui me surprend encore plus, c’est d’accepter de parler à l’antenne non seulement d’un sujet qu’on ne connaît pas mais surtout sans avoir préparé celui-ci. Huit longues minutes de discussion pour reconnaître qu’il n’a jamais mis les pieds dans une Eglise en Argentine, que certainement les habitants de Buenos Aires, comme sa voisine de palier, ne vont plus à la messe de minuit (celle-ci est réservée aux habitants des campagnes) et nous expliquer que, finalement, la Nuit de Noël n’est qu'un prétexte pour les Argentins pour manger des grillades et surtout pour faire sauter des pétards avec lesquels très souvent ils se blessent.

Le meilleur, Pierre Bratschi l’a gardé pour la fin. Il nous explique alors que Madame la Présidente Cristina Kirchner souhaite, dans un réflexe nationaliste, que les argentins arrêtent de faire des cadeaux à Noël et retrouvent la tradition de la Saint-Nicolas le 6 janvier.

Chez les catholiques on appelle ça “faire Pâques avant les Rameaux“ !

Pour ma part, je vous souhaite de très belles fêtes et je vous retrouverai ici dès le 7 janvier 2013, lendemain de l’Epiphanie appelé aussi Jour des Rois.

 

Ambroise Mangeat

 

PS : Si quelqu’un part en Argentine et croise Monsieur Bratschi, merci de lui rappeler qu’à Fribourg et que principalement dans le nord et l’est de l’Europe, on fête la Saint-Nicolas le 6 décembre.

Et si quelqu’un n’a pas eu la chance d’entendre l’émission, c’est ici.

 

15:27 Publié dans Noël | Lien permanent | Commentaires (0)